THIRION, la compil'

« De la poésie, de l’humour et une façon d’emmener le lecteur sur ses chemins torturés », au fil de ces 15 nouvelles, par un maitre du court-lettrage.

6,99 € TTC

En savoir plus

Si notre fille est encore vivante à ce moment du récit, c'est qu'elle est encore utile. C'est terrible à dire, mais c'est ainsi. Je l'ai empêchée de tomber du train. Je l'aide pour mieux la sacrifier. Je sais qu'elle va périr bientôt et, cette fois, je ne ferai rien pour la tirer du mauvais pas où elle se sera fourrée. Je profite d'elle jusqu'au bout. Elle descend du train. Elle est entière, malgré des douleurs partout et sa peau qui s'abîme. Elle sent mauvais. Je ne lui ai pas donné de prénom. Elle représente l'ensemble des malheureuses qui tentent, avec un courage exemplaire, de changer le cours de leur destin. Je la regarde de près. Elle a un œil à moitié fermé à cause d'un gravillon sous la paupière. Elle a les dents de devant cassées. Elle a faim. Elle mange ce qu'elle trouve. Elle crache du sang. Elle pisse du sang. (Voyage à dos de caillou)

 Teintée d’humour cruel, adoucie par une immense tendresse pour l’humanité, par la justesse de ses descriptions, de ses dialogues, par l’extrême capacité de fantaisie des chemins toujours surprenants dans lesquels il nous entraînait… son écriture a toujours su louvoyer entre le trop et le trop peu, entre folie et sagesse, dureté et douceur.
Cette écriture justifie à elle seule qu’aujourd’hui on rassemble une sélection de ses nouvelles, éditées chez Ska et Horsain, en une compilation qui permettra de découvrir et de savourer l’étendue de son talent singulier.
Voix à part dans un concert de médiocrités convenues, Jan a souffert d’avoir été ignoré des grands éditeurs. Cependant grâce à l’édition alternative, il fait partie de ces auteurs dont l’œuvre persistera.
(Extrait de l’avant-propos de Jeanne Desaubry et de Max Obione)