Mortelle sultane

Une course-poursuite dans un Paris pétrifié par les assassinats du mois de janvier 2015.

2,99 € TTC

En savoir plus

« Si vous le dites, brigadière ! »    
Sans doute s’est-elle rendu compte de l’épaisseur des conneries qu’elle assène. En matière d’épaisseur et de cuisses de dinde, d’ailleurs, l’uniforme, décidément, ne pare pas à toutes les tares esthétiques. Je redescends d’un étage encore. Un silence triste se diffuse. On ne sait plus si on regrette cette insouciance de la France d’avant, si on entend bagarrer pour la liberté d’expression, pour venger le collègue.    
« Ah oui, capitaine... Un certain Néné a cherché à vous contacter quand vous étiez à la réunion des chefs de brigade. »    
Malgré la lourdeur émotionnelle étreignant l’étage je reçois un coup de fouet.

On retrouve les flics de la série Noir de suiTe dans un Paris traumatisé. L’action est foisonnante, la chronologie du récit bousculée, la réalité mouvante d’un malaise palpable, où les personnages glissent inexorablement vers le pire. Wesh !